Back to Stalingrad

Paris. Jaurès, Flandres, Stalingrad.

Les campements de personnes exilées s’étirent du boulevard de la Villette au boulevard de la Chapelle dans un sens, de Flandres jusqu’à Crimée dans l’autre sens. Plus de 3500 hommes, femmes et enfants dorment à même le trottoir, du jamais vu dans la ville Lumière.

Pour rappel, ces campements, quelle que soit leur taille, sont la conséquence de l’incurie des pouvoirs publics depuis des années.

Lire la suite

Back to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to StalingradBack to Stalingrad